Banque Assurance

LE SECTEUR FINANCIER FAIT TRADITIONNELLEMENT FACE A DES ENJEUX IMPORTANTS DANS LE DOMAINE DE LA GESTION ET DE LA RELATION CLIENT

En vue de tirer au mieux partie des nouvelles technologies, elles se sont lancées depuis plusieurs années dans une refonte de leurs processus en la matière, se dotant notamment de nouveaux centres de contacts multicanal.

Reposant sur des bases de données centralisées, ces environnements consolident les demandes clients en provenance de divers supports de communication (téléphones, courriers, etc.), y compris les canaux de nouvelle génération (e-banking, e-mail, etc.), avec pour objectif d’assurer un suivi cohérent des demandes, de bout en bout.

Considérant le nombre d’applications et de systèmes en présence au sein d’une banque ou d’une assurance, les problématiques d’intégration applicative et de supervision des flux de données sont énormes.

GESTION DE LA PERFORMANCE

A cela s’ajoute la gestion de la performance des systèmes qui doivent pouvoir rester accessibles en permanence pour beaucoup d’entre eux.

elles ont toujours déployé des architectures et des systèmes redondants en vue d’assurer la continuité de service de leurs systèmes critiques. Avec l’ouverture aux réseaux, elles ont élaboré des politiques de sécurité informatique étendues, sur le plan du contrôle des flux entrants et sortants, avec audit de sécurité à la clé.

Au-delà des attaques informatiques traditionnelles (virus, intrusions, etc.), elles font face à de nouveaux types de tentatives ou risques d’intrusion.