Recyclage et automobile : des applications étonnantes

Recyclage et automobile : des applications étonnantes

En marge des excès de style et de puissance du SEMA Show, General Motors donne à voir le fruit de ses réflexions continues en matière de recyclage des matériaux. Une préoccupation qui ne vise pas uniquement à améliorer son image de marque auprès du public puisque le réemploi pourrait s’accompagner d’économies substantielles sur les achats et sur la consommation d’énergie.

Dernière illustration en date, le Chevrolet Suburban Premium Outdoors embarque une table de pique-nique dont le plateau en bois est issu de la charpente et des parois de maisons démolies de la banlieue de Detroit. Tout un symbole.

Cette réalisation est signée Workshop Detroit, un atelier d’ébénisterie qui se spécialise dans le réemploi de matériaux déclassés ou bien usagés. Chaque panneau de la table et des sièges est estampillés de l’adresse de la maison d’où il provient. « C’est notre manière de préserver l’histoire de notre ville et la mémoire de ses habitants », déclare James Willer de Workshop Detroit.

Dans le même ordre d’idée, la Chevrolet Volt recycle son bac à batterie en habitat artificiel pour les chauve-souris menacées d’extinction en Amérique du Nord. Moulée en un plastique particulièrement résistant, cette pièce est très difficile à recycler avec d’autres plastiques employés en automobile : mieux valait lui trouver une nouvelle application. Chez GM, on l’associe au bois tiré des caisses d’expédition qui sillonnent les océans.

Chevrolet n’est pas le seul constructeur à tenter d’ébaubir les foules. La semaine dernière, Peugeot levait le voile au Salon de Sao Paulo sur un exemplaire très particulier de sa citadine 208 baptisé Natural Concept développé en collaboration avec le constructeur aéronautique brésilien Embraer. Les poignées de portes intérieures de cette Peugeot expérimentale sont taillées dans un morceau de titane recyclé, les monogrammes sont en bambou et la sellerie mêle feutre, cuir bovin à tannage végétal et cuir de paiche (un poisson amazonien). Dans la même veine, on trouve des pare-soleil en papier journal recyclé, un volant en cuir de saumon, un revêtement de pavillon en liège ou un tapis de coffre constitué de caoutchouc provenant de pneus recyclés. Par ailleurs, le kit carrosserie spécifique et les boucliers réalisés en fibre de carbone recyclée contribuent à une réduction de la masse de 68 kg par rapport à la 208 Active 1.5 Flex Fuel (moteur à l’éthanol réservé à l’Amérique du Sud) qui sert de base.

Voir la source
Toutes les actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *