Tendance provençale ou le soleil dans son habitat !

Tendance provençale Baignée d’un soleil de midi, elle sent bon la garrigue et la lavande, se pare de couleurs chaudes et d’objets authentiques… La décoration provençale s’invite dans nos intérieurs et nous amène un petit air de printemps.

Une envie de soleil

Ah la garrigue, la lavande, le chant des cigales… Qui ne rêve au printemps venu d’un petit mas de campagne où baigne une douce lumière et où l’on peut tranquillement faire la sieste à l’ombre d’un olivier ?

Que l’on ait la chance d’avoir un petit mas de cocagne dans le Midi ou que l’on soit privé de cette échappée estivale, la décoration, elle, est à la portée de tous, et chacun pourra se faire son petit coin de Provence dans son chez soi. Car la Provence est dans tous les cœurs, il suffit de lui ouvrir sa porte, et grand ses fenêtres, pour qu’elle se reflète dans le plus parisien des appartements.

Des couleurs chaudes et des tons estivaux

La tendance provençale, c’est avant tout un ensemble de couleurs chaudes, dans une palette allant de l’ocre au jaune et rouge et des pointes de bleu lavande et de vert olive. La Provence ne serait sans doute que l’ombre d’elle-même sans son soleil généreux et le bleu intense de son ciel. C’est à leur contact que les couleurs prennent un éclat si intense et si gai.

On opte donc pour des couleurs vives et chaudes, avec des teintes fortes comme l’ocre, le bleu océan et le vert olive, ainsi que toute la palette de tons allant du jaune au rouge. Comme l’explique Robert Gervais dans son ouvrage “Provence, l’art des maisons”, ces couleurs ont une origine géographique, dû aux carrières d’ocre de Roussillon : “Les gisements d’ocre des carrières de Roussillon dans le Vaucluse produisent des pigments qui colorent peintures, plâtres et chaux. Utilisées tant lors des rénovations que dans les constructions récentes, les couleurs forment un nuancier d’ocre, de jaune, de rouge, de blanc pur”.

Appréciés aussi pour les murs et les tissus, les camaïeux de blancs, de beige et de gris se déclinent dans des matières naturelles, telles que le coton, le lin ou la chaux.

Des matières naturelles : bois, fer forgé, chaux et pierres

Fort de ses artisanats nombreux et anciens, la Provence prodigue une architecture riche en matériaux naturels travaillés. Des tomettes rouge à la chaux blanche, du bois peint au murs de restanque, la nature a pourvu les demeures d’une multitude de matières, travaillées ensuite par des mains expertes.

Pour les murs, le sol et les meubles, privilégiez donc des matières telles que le bois, la pierre, le fer forgé et même l’osier. Dans le domaine des menuiseries, les bois à privilégier sont, comme nous l’indique Robert Gervais, “le pin, le chêne, l’orme et le noyer”. La chaux est aussi un produit très utilisé dans les demeures provençales et apprécié pour ses qualités assainissantes.

Au sol, on retrouve bien entendu toute une variété de carrelages en terre cuite, de formes et de couleurs variables, dont les plus connues sont sans doute les tomettes rouges octogonales. Enfin, le fer forgé est une des fiertés de l’artisanat local. On l’utilise aussi bien pour les poignées de porte, les loquets, les arrêts de volet, les grillages et les rampes d’escalier, que pour orner le mobilier.

Meubles et accessoires provençaux

L’intérieur des maisons méridionnales est empreint d’authenticité. Meubles, poteries et objets divers semblent légués de génération en génération et sont comme patinés par le temps. L’artisanat régional offre une multitude de meubles et d’objets typiques qui, à eux seuls, imprègneront les pièces d’une atmosphère toute provençale.

Un important patrimoine mobilier

C’est toute une palette de meubles et d’objets qui s’offre à vous pour créer une ambiance de Provence. Leur liste est longue, comme le note Robert Gervais : “ors et peinture, paillages, cannages, grillages, couvertures d’indiennes, piqués et boutis, meubles peints ou en noyer, le tout complété par les faïences et les verriers qui apportent leurs notes toujours vivantes, appartiennent au patrimoine mobilier d’une famille provençale.”

Larges tables en bois ou en fer forgé, commodes et buffets de famille en bois peint, chaises en osier ou bancs de pierre… Tous ces éléments se retrouvent dans un intérieur provençal. “Ce qui réjouit l’âme dans les lieux de réception d’une bastide, ce sont les coloris et la générosité de la nature partout présente, qui invitent à un dépaysement intérieur. Le style du XVIIIe siècle est là, avec ses rinceaux, coquilles, roses, lauriers, acanthes, oliviers, tournesols aux formes étourdissantes, et jusque dans les bois aux essences de noyer et d’amarante”.

A la cuisine, c’est toute une panoplie d’argenterie, de poteries et de faïence qui impose un style incomparable. “La vaisselle n’est pas en reste : jarres, amphores et tians, fabrications utilitaires rouge, jaune ou vertes, côtoient d’exceptionnelles pièces du XVIIe siècle à nos jours, qu’elles soient d’Aubagne, d’Apt, de Biot, de Dieulefit, de Moustiers ou d’Uzès, vernissées ou émaillées, souvent mises sur les tables.”

Cotonnades et boutis

Dessus de lit, rideaux, nappes et coussins sont des éléments incontournables d’une décoration provençale. On les choisis colorés ou naturels, mais toujours authentiques. “Les cotonnades imprimées, percales ou indiennes sont devenues la marque d’une provencialité enjouée, où les motifs fleuris savent offrir aux maisons les plantes que la nature violente de l’été leur refuse.

Des semis stylisés ou fleuris et des cotonnades aux coloris unis ou blancs donnent le ton à ces mariages de style. Autour des ouvertures, cotonnades unies, métis bayadères, lins “tombés de métier” tissent des intérieurs revêtus d’une douceur naturelle.”

Accessoires et senteurs

Plaisir des yeux, mais aussi plaisirs des sens, les arômes tiennent une place importante dans le Midi. Quelques poteries emplies de lavande ou d’aromates signeront la décoration et lui donneront un peu plus de corps. “Des collines aux champs, des jardins aux cuisines, chaque cueillette provençale est un concert olfactif. Santoline, romarin, thyms puissants, lauriers, genévriers secrets et lavande enivrante poussent en rangs serrés pour mieux se révéler”.

Tendance provençale : en savoir plus

Insufflez un air de Provence à votre intérieur en jouant sur les couleurs et les matières, et chinez, récupérez, brocantez pour dénicher meubles et accessoires qui donneront de l’authenticité à votre décoration !

Artisans et magasins spécialisés seront vos alliés dans votre recherche : Provence & Fils, Côté Bastide, les poteries Ravel, Souleiado et Souleo font partie de ces adresses bien connues des adeptes du style.

Et, pour prolonger la découverte et en savoir plus sur l’art des mas et bastides de Provence, feuilletez l’ouvrage “Provence, l’art des maisons” : une mine de renseignements, de décryptage et de conseils pratiques pour créer une décoration provençale.

“Provence, l’art des maisons” de Robert Gervais, photographies de Frédéric Ducout
aux éditions Ouest-France

Caractéristiques : 120 pages – Prix : 30 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *